En ce moment, nous sommes à Austin pour le festival South by Southwest. 
Wall-E, empathie et API, c'était notre troisième jour.

Everything On Demand

Être au SxSW c’est entrer pour quelques jours dans le futur. Mais cette année, la vision qui nous en est offerte n’est pas si idyllique que les années précédentes. Il suffit par exemple d’assister à une table ronde avec le CDO de McDonald pour s’apercevoir que le géant du fastfood s’accommoderait très bien de l’humanité de Wall-E : des êtres apathiques ne faisant plus rien car tout vient automatiquement à eux. L’ambition de McDonald ? Remonter la chaîne de la faim pour y répondre au moindre gargouillement de votre estomac. C’est ça l’économie de la demande : répondre au besoin dès qu’il se manifeste en supprimant tout effort pour le consommateur. Mais alors, quand McDo va-t-il nous livrer ? Pas tout de suite. Les coûts qu’impliquent le développement de tels services retiennent encore le géant du fastfood. Pour son CDO il est très difficile de répondre aux attentes des utilisateurs et d’être profitable à la fois. La seule solution est de passer à l’échelle. Si McDonald est capable de le faire dans certaines villes de Chine, c’est que le coût du travail est très faible et la population très concentrée. Sinon la solution viendra de l’écosystème : c’est à dire des collaborations à même d’atteindre l’échelle en faisant baisser les coûts marginaux, comme ajouter un bouton McDo dans l’appli Uber et vice-versa. Mais quid de la précarité des petites mains de l’économie de la demande ? Ces coûts cachés sont aujourd’hui peu estimés. 

Human Centered Design: Why Empathy Isn’t Enough

Si le Human Centered Design a eu tant de succès, c’est qu’il a su remettre l’individu au centre des préoccupations des designers pour le meilleur… mais aussi pour le pire ! C’est ce qu’on retient de l’intervention de Steve Selzer, designer de AirBnB. Être designer implique de produire des jugements valeur à la place des utilisateurs, de faire des choix pour eux. C’est pour cela que les designers utilisent l’empathie : pour comprendre les individus et donc concevoir des produits et des services à leur usage. Mais à trop vouloir résoudre les problèmes des individus, les designers ignorent la valeur des imperfections du monde. Un monde sans imperfections, sans frictions, où tous nos besoins sont satisfaits dès les prémices de leur manifestation – le monde de l’économie On Demand – est en fait un monde d’assistés et où nos valeurs s’érodent. Pourra-t-on encore tolérer la frustration d’un besoin inassouvi ? C’est pour cela que les designers ont une responsabilité à remettre de la friction dans leurs produits et à s’interroger sur sa valeur. AirBnB produit de la friction dans la vie de ses utilisateurs, par définition et par design. La richesse de nos expériences vient aussi de ces frictions.

The API Economy: Develop, Innovate, Transform

Le SxSW sait être prolixe en analogie : une Formule 1 est, et restera toujours un prototype jamais terminé, modèles après modèles, mais elle est conçue de sorte a ce que les évolutions et les remplacements puissent être rapides et continues, sans avoir a repartir de zéro. Et bien une application c’est pareil ! Le développement d’application fait face à des enjeux de rapidité et de modularité ce qui impose un mode de conception particulier. L’enjeu pour les entreprises est donc de parvenir à se structurer comme des F1 en devenant des “composable businesses”. C'est-à-dire créer des logiques métiers automatisées pouvant être délivrées par des API. L’API devient alors la supply chain digitale de l’entreprise, partageable, réutilisable et combinable a volonté pour délivrer de la valeur très rapidement, tout en facilitant la collaboration avec l'extérieur. Le digital nous impose d’apprendre et désapprendre sans cesse, et un tel gain de célérité peut faire la différence dans un monde où le bouleversement d’un secteur est une question d'expérience, plus que de fonctionnel pur. Le futur des éditeurs sera de proposer des marketplace d'API, c'est ce que fait IBM avec Bluemix.

Comment