Previously, on How I met the Studio
Dans l’épisode précédent, l’équipe unknowns nous a révélé un secret de taille : le cabinet de consulting est en fait aussi un studio d’innovation, qui a concocté une nouvelle plateforme dénommée TopR. - #révélationDeOuf-.
Dans cet épisode, vous découvrirez comment nous avons lancé TopR et ce qu’il en est advenu !

S01E01 : A la recherche des utilisateurs

Un décor en carton / erreur de scénario
Dès décembre 2015, la plateforme était en ligne. Nous avions même défini un plan de lancement bien touffu et suivant les règles de l’art. La cible était ciblée de manière précise et bien qualifiée, les évènements clés liés au cycle de vie de TopR repérés, les influenceurs recrutés...Bref, nous étions bel et bien prêts et optimistes.

Nous avons décidé d’opter pour un lancement public sans grande fanfare, en ne prévenant que nos entourages respectifs, afin qu’ils puissent eux-même entraîner d’autres joyeux lurons dans l’aventure. Certains l’ont fait, pas tous (on ne citera pas les noms), et les premiers retours que nous avons eus furent globalement positifs. Mais bon apparemment quand c’est les amis, ça ne compte pas.

C’est à ce moment que Louis, stagiaire de renommée, est arrivé dans notre équipe. Louis a changé la face de TopR avec ses talents de growth hacker (encore du jargon !). Il a animé le site avec brio et nous a aidé à atteindre des pics d’audience dignes des plus grands blockbusters. Un seul problème : l’audience affluait, sans que personne ne créé de Tops. la galère commençait. En plus notre CEO startupper professionnel recruté pour l’occasion a fini par trouver un vrai boulot. Nous nous sommes donc retrouvés le bec dans l’eau sans utilisateurs et sans CEO.

Action, réaction
Pas de tops créés ? Pas de problèmes ! Le digital c’est ça aussi, on test, on mesure et on adapte s’il le faut. A partir des retours récoltés, nous avons décidé de faire évoluer le produit, afin de rendre la création de tops et le site dans son ensemble plus simples et intuitifs. Nos réflexions ont donné lieu à 2 initiatives :

  • “1 jour 1 top” : Créer un top, c’est pas facile, surtout quand on souffre du syndrome de la page blanche (qui est apparemment très répandu). Dans cette optique, “1 jour 1 top”, nous permettait, sur les réseaux sociaux, de challenger les utilisateurs à créer des tops à partir d’idées que nous leur fournissions.
  • “Continuer ce top” : Il s’agissait ici de donner la possibilité aux internautes de compléter les tops des autres. Possibilité dont l’intérêt avait été évoqué plusieurs fois par nos chers béta-testeurs.

Hey, nous avons eu un problème, nous avons écouté nos amis, et nous avons tenté de le régler. Si c’est pas du lean startup 101 ça ? Peut-être mais après quelques temps les résultats étaient sans équivoques : toujours pas de top créés.

Mais qui va sauver le soldat TopR ?
Il fallait se rendre à l’évidence, TopR c’était le flop dans le box-office. Mais ce n’est pas grave, il paraît que c’est à la mode de célébrer ses échecs de nos jours. Célébrons les amis !

Tout d’abord, durant tout ce temps nous avons opéré comme si nos amis étaient forcément intéressés par la création et le partage de tops entre eux. Présupposé que nous n’avons même jamais remis en question. De plus, quand on s’intéresse au terrain on se rend compte que les tops, on y pense quand on sort du film ou du restaurant, mais une fois arrivé devant son ordi c’est la feuille blanche. Dans cette optique, l’application mobile aurait sûrement été un support beaucoup plus pertinent pour ce type d’usage. Enfin, nous nous sommes rendus compte que la création de tops en soi était un processus assez contraignant pour nos utilisateurs, puisque gourmand en temps et en réflexion.

L’heure de TopR avait sonné !

Dans le prochain épisode
Comment le studio d’innovation unknowns rebondira-t-il face au constat d’échec de TopR ? Disparaîtra-t-il ou saura-t-il faire naître un nouveau concept des cendres de TopR?

 

Retrouvez tous les épisodes ici !

Comment