Au programme ce mois-ci

Santé
la blockchain au service de la santé • Vers la médecine ultra personnalisée et l’humain augmenté • A lire ici

Retail
La traditionnelle rubrique dédiée à Amazon • L’actu click & collect & livraison • Les enseignes continuent leur avancée sur le digital • L'effet Amazon Go • A lire ici

Assurance
Les assureurs face aux nouvelles réglementations • L’actualité des acteurs de l’assurance • Les débats sur le futur de l’assurance continuent • A lire ici

Fintech
La mutation vers la banque plateforme continue • Les Fintech s’assagissent, mais les banques sont-elles à l’abri ? • Les Fintech se tournent vers le B2B • Le secteur s'inspire d'Amazon Go • A lire ici

Tech
Vie privé, Amazon, MOOC, les infos à ne pas manquer • Pourquoi la blockchain ne va pas tout disrupter ? • Les failles d’Amazon Echo • A lire ici

Travel
La bataille des géants • Le secteur s'inspire d'Amazon Go • A lire ici

 

Retail

La traditionnelle rubrique dédiée à Amazon

Comme d’habitude, Amazon a encore tellement fait parler de lui ce mois-ci et les initiatives sont tellement diverses qu’elles méritent un paragraphe dédié : 

  • Jeff Bezos a tenu à donner tort à tous ceux qui analysent les avancées d’Alexa comme des initiatives supplémentaires vers une ambition simple : installer un terminal de commande et de paiement dans tous les foyers. Pour lui, il s’agit surtout d’identifier toutes les tâches qui pourraient être facilitées par la commande vocale au sein d’un foyer. (lien)
  • On a l’habitude, maintenant, d’entendre ici et là de nouvelles rumeurs sur l’ouverture de points de vente physiques de la part d’Amazon, comme ici, à Londres (lien). Mais saviez-vous que l’entreprise a récemment publié une offre d’emploi pour un directeur créatif en réalité virtuelle, dont le rôle serait de construire une expérience d’achat en RV ? (lien)
  • Mais surtout, ce sont désormais plus de 33 millions de consommateurs qui utilisent Amazon Payments pour régler leurs commandes sur des milliers de sites marchands (lien). L’entreprise a même lancé une carte Visa pour ses abonnés Prime. A la clé ? une intégration avec son business retail car l’entreprise souhaite récompenser ses abonnés en leur remboursant 5% du total de leurs achats réalisés sur le site, 2% de leurs dépenses au restaurant, à la station service et à la pharmacie…(lien)

L’actu click & collect & livraison

Alors qu’Amazon a établit de nouveaux standards dans le secteur en termes de services de livraison, l’ensemble des acteurs du marché continuent à tester différentes formules

  • Pour concurrencer Amazon directement sur le volet de la livraison, Walmart entend proposer la livraison gratuite en 2 jours (lien). Mais est-ce réellement rentable lorsqu’on sait que les coûts de livraison d’Amazon représentent plus de 10% de son CA ? (lien)
  • Selon une enquête récente de Research and Markets, le secteur du click and collect devrait enregistrer une croissance de 64% d'ici à 2021. Une bonne nouvelle pour les enseignes  qui ont la capacité de se reposer sur leur maillage territoriale. (lien)
  • Le Drive, quant à lui, est le circuit de vente de PGC qui a le plus progressé en 2016 (lien)
  • En Belgique, Carrefour s’appuie sur l’appli Bringr pour tester la livraisons des courses entre particuliers. (lien)
  • Savemypaquet est une startup qui propose de déposer les colis dans un filet sécurisé clipsé à la porte des destinataires et qui ne s’ouvre qu’avec un code envoyé au client. (lien)
  • De son côté, Youorder propose nouvelle solution de livraison à domicile pour commerçants alimentaires (lien)
  • Enfin, Schuh développe un nouveau système de “pay on delivery”. (lien)


Les enseignes continuent leur avancée sur le digital

  • Leroy Merlin souhaite capitaliser sur les objets connectés. L’enseigne de bricolage a lancé une application mobile capable de se connecter à une quinzaine d’objets connectés différents, et de les piloter. (lien)
  • Tesco fusionne avec le premier grossiste du Royaume Uni, Booker. L’opération aurait pour objectif de fusionner les capacités digitales du premier avec les capacités logistiques du second afin d’offrir “plus de choix, plus de qualité, et les meilleurs prix et services du marché alimentaire, et ce, de manière efficiente”. Affaire à suivre. (lien)
  • Target lance son propre système de paiement mobile. (lien)
  • Zoom sur Armis, une startup souhaitant faciliter la communication digitale au niveau de la zone de chalandise. (lien)
  • Le développement du commerce omnicanal pose question sur les prix : doivent-ils être similaires en ligne comme en point de vente ? (lien)


L'effet Amazon Go

  • Wurth est en train de tester un point de vente sans personnel, fonctionnant grâce à des cartes d’accès réservables en ligne (lien)
  • Bingobox est le nouveau commerce de proximité sans personnel en Chine (lien)
  • Rebecca Minkoff développe un nouveau système de self-checkout associé d’antivols désactivables par RFID après l’achat, un pas de plus vers la réalisation de points de vente sans personnel ? (lien)


 

 

Santé

la blockchain au service de la santé 

  • Aux Etats-Unis, La Food and Drug Administration s’est associée à IBM Watson pour travailler sur la transmission de données médicales via la technologie blockchain. De telles avancées pourraient faciliter le diagnostic, en donnant accès aux professionnels de santé à l’ensemble des données pertinents.(lien)
  • La blockchain pourrait en outre aider à récupérer de manière sécurisée l’ensemble des données santé enregistrées par les objets connectés d’un patient (lien). Les collectes de données permettront ainsi à de nombreux patients de se soigner chez eux, plutôt que de passer par l’hôpital (lien)
  • Cependant, de nombreux problèmes restent à régler avant de voir ce futur venir. En effet, alors que nombreux sont les médecins à utiliser des objets connectés, peu d’entre eux en recommandent à leur patients. Entre craintes sur la sécurité des données et manque de clarté du régime de responsabilité, il y a du travail à faire (lien).

Vers la médecine ultra personnalisée et l’humain augmenté

  • Santé prédictive, la fin du cancer, la médecine personnalisée de précision, et la transplantation d’organes bio imprimés...Uwe Diegel et Laurent Audoly nous livrent leur vision du futur de la santé. (lien)
  • Si la bioingénierie pourrait très bien se généraliser et nous permettre de modifier nos corps et d’augmenter nos capacités mentales, et si de nouvelles interfaces “Cerveau-Machine” pourraient même voir le jour, attention cependant, car de telles révolutions amenuiseraient, dans l’inconscient collectif, la différence entre objet et humain (lien)
 

Assurance


les assureurs face aux nouvelles réglementations

Si le mois précédent, nous avions fait le point sur les nombreuses réglementations qui allaient changer le secteur bancaire, les assureurs ne sont pas non plus épargnés cette année : 

  • Alors que le tiers payant généralisé deviendra un droit pour l’ensemble des assurés au 1er Décembre 2017, les différents acteurs du secteur travaillent de concert sur l’élaboration du système commun à l’appui de la réalisation de ce tiers payant. (lien)
  • En parallèle, la réglementation européenne PRIIP sur l’amélioration de l’information sur les produits financiers patine. Les “Documents d’Information Clés” obligatoires à destination des épargnants sont jugés encore trop opaques par les professionnels, qui dénoncent, de plus, la rapidité de mise en place exigée par les instances européennes. (lien)
  • D’ailleurs, un sondage récent de TNP nous révèle que plus de 90% des assureurs estiment que les évolutions réglementaires impactent fortement la rentabilité de leurs activités. De plus, plus de 40% d’entre eux dénoncent le faible degré de cohérence des réglementations actuelles (lien)
  • Enfin, les députés européens appellent à une légifération rapide sur les questions de responsabilité liées à l’Intelligence Artificielle, et plus précisément aux voitures sans conducteur. Une belle opportunité pour les assureurs puisqu’ils appellent à “un système d’assurance obligatoire et à un fonds supplémentaire pour garantir le dédommagement total des victimes en cas d’accidents» (lien)

l’actualité des acteurs de l’assurance

  • Les bancassureurs continuent leur croissance sur le marché. Les banques regroupent désormais à elles seules 60% des parts du marché de l’assurance vie, et connaissent une croissance supérieure à celle du marché sur l’automobile et le multirisque. Enfin, l’activité assurance contribuant fortement à leurs résultats, elles engagent un mouvement de diversification sur les produits IARD (Incendie, Accidents et Risques Divers) (lien)
  • Un sondage récent nous révèle que le digital est bel et bien rentré dans les plans stratégiques des assureurs (lien). Un mouvement bien engagé ce mois-ci puisqu’Allianz France a créé une nouvelle direction “Big Data et Intelligence Artificielle” pour multiplier les expérimentations et structurer sa démarche (lien), et qu’Allianz et Groupama ont rejoint un consortium à l’initiative de la Caisse des Dépôts rassemblant 26 acteurs autour du sujet de la Blockchain. L’objectif étant de mutualiser les démarches d’exploration de cette technologie (lien)
  • L’initiative qui a retenu notre attention ce mois-ci, c’est Kevin, un chatbot créé par le groupe d’assurance australien Suncorp et qui vise à couvrir les transactions commerciales entre particuliers. Après descriptions des termes de l’opération par une des parties, le service répond avec une proposition de contrat, et vérifie la fiabilité des deux parties...Kevin gère même les cas de litige ! (lien)

les débats sur le futur de l’assurance continuent

  • Selon un article de DailyFintech, le secteur de l’assurance devrait connaître une évolution semblable à celle de la banque...on passerait ainsi d’un intégration verticale à un intégration horizontale du marché (lien)
  • L’assureur Fukokui Mutual Life Insurance a remplacé plus de 30 de ses salariés par de l’Intelligence Artificielle...si l’Amazon Go de l’assurance n’est pas encore sur le point d’arriver, cet article nous invite à explorer les manières par lesquelles l’IA peut venir en appui au travail des assureurs.(lien)
  • Enfin, si beaucoup d’assureurs tentent d’imaginer le futur de l’assurance au travers du prisme technologique, cet article incite plutôt à se tourner sur une réflexion autour du futur des risques et de leur gestion (lien)
 

Fintech


La mutation vers la banque plateforme continue

Au mois de janvier  nous avions remarqué que la  DSP2, qui rendra obligatoire d’ici 2018 la mise à disposition par les banques d’API ouvertes, avait déjà impulsé un mouvement des acteurs vers une banque plateforme. Ce mois-ci, le mouvement continue

  • Linxo, L’application de gestion de budget et d’agrégation de comptes bancaires a lancé une marketplace de services bancaires. Elle souhaite ainsi “révolutionner l’expérience de souscription à des services financiers”. (lien
  • Railsbank compte d’ailleurs bien tirer profit de ce mouvement, en ouvrant sa propre marketplace d’API bancaires. L’entreprise a ainsi pour ambition de mettre en relation les banques avec un ensemble de Fintech souhaitant accéder à leurs APIs. (lien)
  • Dans la même veine, Western Independent Bankers vient de lancer un app store de services Fintech en marque blanche à destination des banques.(lien)

Les Fintech s’assagissent, mais les banques sont-elles à l’abri ?

Cela fait quelques temps maintenant que l’on vous parle de l’assagissement des Fintech. Se positionnant au départ comme des alternatives aux banques, la tendance est aujourd’hui plus à la collaboration avec l’ensemble du secteur, mais cela signifie-t-il que les banques sont désormais à l’abri de la disruption ?

  • Dans son article, Patrice Bernard nous retrace l’évolution en trois temps des Fintech. D’une volonté rupturiste jusqu’à la collaboration actuelle qui atteint son paroxysme, il semblerait que les banques aient trouvé leur place dans ce nouvel écosystème. D’ailleurs l’arrivée sur le marché des Regtech, ces startups venant en aide aux institutions financières dans la gestion de leurs contraintes réglementaires, nous repartons même vers une relation plus classique de fournisseur à banque. (lien)
  • les Regtech ont d’ailleurs fait parler d’elles au Fintech Forum 2017. IDnow, par exemple, propose une palette d’outils permettant aux agents de gagner du temps dans les procédures d’identification des clients. (lien)
  • Mais, pendant ce temps Alibaba a racheté l’entreprise de transfert de fonds MoneyGram au travers de sa filiale AliPay...si les banques commencent à se sentir rassurées par rapport au Fintech, c’est désormais des GAFA qu’elles doivent s’inquiéter. (lien)

Les Fintech se tournent vers le B2B

  • C’est le constat dressé par ANZ. Elle estime d’ailleurs que, en matières de services Fintech pour les entreprises, la compétition viendra probablement des acteurs de la comptabilité en ligne. Ces derniers détiennent en effet les données pertinentes et sont les mieux placés pour anticiper, aider et conseiller les entreprises.(lien)
  • ANZ n’aurait pas su mieux dire puisque Xero vient de lancer une suite d’API à destination des banques. Cela lui permet par exemple, d’intégrer un bouton de paiement directement sur les factures, ou de faciliter l’échange de données pour une entreprise ayant besoin d’un prêt  (lien)

Le petit bonus

  • Puisque tout le monde tente de répliquer Amazon Go dans son propre secteur, voici le nouveau concept de point de vente de Bank of America : une agence sans agents (lien)
 

Travel

La bataille des géants

Encore une fois les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber) et Alibaba (qui tente de condenser tous les précédents en une seule entité), ont fait la une de ce mois-ci en matière de tourisme et de transports.

  • Uber s’est inspiré, avec plus ou moins de succès, des techniques de Blablacar afin d’améliorer son service UberPool et de rendre moins gênant un voyage entre étrangers (lien)
  • Les géants du web sont pressentis pour être les futurs acteurs dominants de la mobilité urbaine. “Amazon, parce qu'il règne en maître absolu sur toute la chaîne de nos besoins quotidiens, Google, parce qu'il est le roi incontesté de la cartographie” (lien) Pendant que ce futur reste en gestation, la RATP a créé un fonds de 15 millions d’euros afin d’accompagner les startups développant des services de mobilité. (lien)
  • Google, roi incontesté de la cartographie ? Apparemment ses solutions n’ont pas convaincu Uber, qui vient de se lancer dans un projet d’envergure en la matière. L’entreprise espère ainsi améliorer sa gestion du trafic et des points de rendez-vous, et rendre le système plus efficace en excluant de ses cartes les données dont elle n’a pas besoin (typographie océanique…). (lien)
  • Côté Tourisme, Alibaba et la SNCF s’allient pour proposer des billets de train aux voyageurs chinois (lien), Google Maps se lance dans la planification des voyages en permettant la création et le partage de listes (lien), et Airbnb continue à diversifier sa clientèle en rachetant son homologue sur le segment du luxe, Luxury Retreats (lien).

Le petit bonus

  • Après Amazon Go, l’hôtel sans réception (lien)
 

Tech

Les news tech

  • Bloquage des cookies tiers : la commission fait-elle fausse route ? A trop vouloir bloquer, elle risque de créer un internet où plus personne ne peut être anonyme (lien)
  • Amazon continue sa percée dans le monde physique en lançant une carte Visa pour ses abonnés Prime. Incluant un programme de fidélité, il veut donner encore plus de raisons aux gens de passer par Amazon. (lien
  • Selon Gartner, 99,6% des smartphones vendus dans le monde au Q4 de 2016 étaient des terminaux Android (81,7%) ou iOS (17,9%). (lien)
  • Selon Randstad, les jeunes entre 17 et 28 ans sont prêts à se former grâce aux MOOC, tant qu’ils sont gratuits (lien
  • Qwant, le moteur de recherche qui protège la vie privée de ses utilisateurs, sort son application mobile sur iOS et Android. (lien)
  • Une initiative intéressante pour les femmes enceintes avec Babee on Board. Double application permettant de se déclarer enceinte ou prêt à laisser sa place. Ensuite la géolocalisation fait le reste. Pratique pour pouvoir rester le nez dans son smartphone. (lien

Quelques points de vue

  • Pourquoi parler encore de technologie et pas des usages ? De ce point de vue, Frédéric Charles nous explique pourquoi la blockchain ne va pas tout disrupter… En tout cas pas si vite. (lien
  • Amazon Echo a du potentiel et fonctionne techniquement bien, mais il manque la couche d’apprentissage qui fait que ce n’est pas juste un gadget mais un objet utile. (lien

Comment