Rien de tel que le portrait de Benjamin Franklin pour être certain de bien avoir 100 dollars entre les mains. Mais certaines monnaies alternatives et dématérialisées tendent à faire disparaître ce genre de repères ; ce qui rend la maitrise du budget de plus plus difficile pour les gens.

La monnaie est d’abord une affaire de croyance
Un billet de 100 euros n’est finalement qu'un bout de papier. Pourquoi alors lui attribue-t-on de la valeur ? Parce que la monnaie est d’abord une croyance collective. Pour qu’un bout de papier soit  accepté comme monnaie, tout le monde doit croire qu’il transporte bel et bien de l’argent. Les symboles - monuments, drapeaux, portraits, cartes - nous rappellent que, dans un territoire donné, chacun est d’accord pour faire comme s’il s’agissait d’argent

 
slide2.png

Or certaines monnaies sèment le doute
Lorsqu’ils paient en CB, certains individus ne se rendent pas compte de l’argent dépensé : on ne le voit pas physiquement s’éloigner de soi. De même pour les tickets restaurant : les légumes et les fourchettes en arrière plan rappellent bien ce contre quoi ils sont acceptés, mais ces symboles ne suffisent pas à les faire considérer comme de l’argent, au point que l’estimation du budget peut être faussée. Privés des symboles grâce auxquels ils reconnaissent intuitivement l’argent, les individus le dépensent sans y prendre garde. Et pour cause, ils n’arrivent littéralement pas y croire.

 

Des applications pour reprendre la main  
Dans son application destinée à apprendre aux enfants comment gérer leur argent, la banque néozélandaise ASB réintègre la face des pièces de monnaie. Lorsqu’1 dollars est utilisé, l'oiseau qui symbolise la Nouvelle-Zélande - le kiwi - est rendu visible. La couleur dorée de la pièce évoque sa valeur financière. Même dématérialisée, la monnaie est reconnaissable : tous les symboles attestent qu’il s’agit bien d’argent.

 

Redonner des gages de confiance pour maitriser son argent
Certains acteurs oublient que les individus ont besoin d’être sûr que leur bout de papier ou leur écran transportent bien de l’argent. Réintégrer les symboles habituels  de l’argent dans les nouveaux  supports, voire inventer une nouvelle symbolique de l’argent collectivement admise, sont deux opportunités pour redonner aux individus la certitude de maitriser leur argent. Et si on les aider à avoir cette certitude ?


L'ENQUÊTE DE TERRAIN

Enquête sur les monnaies en pratique

Les acteurs du secteur bancaire pensent que les individus utilisent indifféremment les différentes monnaies et qu’ils s’en servent uniquement pour régler des achats. En réalité, les individus n’utilisent pas les différentes monnaies de la même manière, quand bien même ces monnaies ont exactement la même valeur financière. Cette variété des pratiques mérite d’être comprise pour être mieux accompagnée. Ces enseignements sont issus de notre études Les monnaies en pratiques, 2017.

 

L’enquête de terrain a été réalisée au moyen d’entretiens semi-directifs réalisés auprès de 18 personnes. Les acquis de l’anthropologie et de la sociologie ont été mobilisés pour comprendre et analyser les différentes pratiques relatives aux monnaies.

Demander l'enquête

 

L'AUTEUR DE CETTE ENQUÊTE

Marc-Antoine_GP.png

MARC-ANTOINE MORIER - Anthropologie & Stratégie
Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences sociales.

marc-antoine.morier@unknowns.fr

Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent.
 

PARTICIPER A UNE ETUDE ?

Un sujet vous tient à cœur et vous souhaiteriez sponsoriser ou co-réaliser une étude avec nous ? Vous aimeriez participer à l'une de nos prochaines études ou nous solliciter sur un sujet de votre choix

Ecrivez-nous !

 
 

Les icônes utilisées comme illustration ont été téléchargées en licence libre. Voici les auteurs des icônes et les sites Internet sur lesquels ils sont référencés : 
- thenounproject.com :Javier Cabezas, Arthur Shlain, Pablo Rozenberg, Aha Soft, Hans Draiman, Jonathan Li
- flaticon.com : Freepik, Eucalyp, Alexander Panasovsky, Rediffusion, Iconnice, Phanm Thi Dieu Linh, Wayne Tyler Sall

Comment