1. Le naturel comme fiction

Être authentique, bizarrement, ça ne s’improvise pas : des pages entières de conseil sont consacrées à cette injonction paradoxale qui demande au individus d’être eux-mêmes tout en suivant un cahier des charges idéologique et comportemental bien précis.

2. Être naturel, ça n’existe pas

Les individus jouent des rôles en fonction des publics qu’ils ont en face d’eux : vous n’êtes pas le même en face de votre maman chérie qu’en face de votre banquier. Car vous savez que l’un et l’autre n'attendent pas les mêmes choses de vous. Même chose pour les candidats et les recruteurs : le jeu de rôle consiste à produire les impressions que l’un et l’autre attendent ; par exemple des “gages de sérieux”.  

3. L’entretien d’embauche est un jeu de dupe

D’où un travail de répétitions pour réussir à produire les bonnes impressions. Un candidat explique ainsi passer des entretiens à blanc pour s'entraîner et roder son discours. Mais ces tâtonnements sont bien sûr dissimulés : il faut faire croire qu’on possède de manière innée les qualités qu’on revendique. D’ailleurs, c’est seulement lorsque les individus croient réellement incarner le rôle qu’ils jouent, qu’ils pensent se comporter naturellement...

4. Et si on faisait les entretiens d’embauche différemment ?

Plutôt que de sublimer le naturel, pourquoi ne pas reconnaître que nous jouons tous un rôle ?

L'étude

#GérerSonArgent

Rester en poste, changer de poste, trouver un poste : enquête sur l'ordinaire de la vie professionnelle

On entend souvent que les collaborateurs quittent leur entreprise parce qu’ils ne sont pas satisfaits de leur poste. Or, en toute logique, si l’insatisfaction déclenchait réellement les départs, les collaborateurs changerait de poste en permanence. Et la fréquence et le volume du turn-over dans les entreprises seraient assurément plus importants qu’ils ne le sont aujourd’hui. Plutôt que de se demander pourquoi les individus changent de poste, on peut se demander pourquoi ils ne le font pas plus souvent alors même qu’ils sont insatisfaits. Par conséquent, si l’insatisfaction n’est pas suffisante pour expliquer les départs, qu’est-ce qui fait vraiment partir les collaborateurs ?

Découvrir l'étude

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Marc-Antoine Morier - Anthropologie & Stratégie

Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences

Contacter Marc-Antoine

Marc-Antoine Morier

"Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent."