Comment jouer le jeu de Noël ?

Noël est l’occasion pour chacun des invités de rappeler qu’ils appartiennent tous à la même famille. Or des dysfonctionnements se glissent parfois au pied du sapin. Heureusement, le jeu est un moyen commode pour éviter les déconvenues de toutes sortes.

1. Noël : une réunion diplomatique de haute importance 

Rater Noël est la hantise des familles. Et pour cause, ses membres se rappellent à l’occasion que, quelles que soient leurs différences, ils sont solidaires les uns des autres. Pour le prouver, ils suivent des règles : « il ne faut pas venir simplement manger mais faire un effort pour être dans le même état d’esprit » explique Nicolas. Il faut aussi porter attention aux autres, les traiter avec soin et jouer le rôle attendu par la famille (on est le fils de, la sœur de ; etc.).

2. Mais des failles peuvent gâcher la fête 

Lorsque papi regarde la télé quand tout le monde trinque ; que tonton veut parler politique au bout de la table ou que les cousins ne trouvent rien à se dire, alors un sentiment se produit : la gêne ! C’est que la famille est témoin d'une faille : elle ne parvient pas à se donner des preuves qu’elle est unie.

3. Jouer permet de réussir Noël

Parce que jouer permet d’éviter toutes sortes de dysfonctionnements : les silences quand on a rien se dire,  ou les distractions quand on regarde ailleurs. Jouer permet aussi d’éviter les faux-pas : on peut toujours dire qu’il ne s’agit que d’un jeu. Comme explique  Pierre : « Ouais ouais (le jeux) est assez fédérateur, c’est vraiment un prétexte pour se réunir et échanger ».

4. Mais tout n'est pas joué d'avance

Les jeux sont une ressources sûres parce qu’ils aident les individus à jouer leur rôle de membre de la famille… quitte à les faire disparaître derrière ce rôle. C’est bien toute l’ambiguïté du jeu.

L'étude

#GérerSonArgent

Jouer en famille à Noël : à quoi on joue ?

Pour quelles raisons le jeu est-il si répandu dans les familles au moment de Noel ? Pour décortiquer ce qui paraît évident au prime abord, nous avons voulu découvrir quelles fonctions le jeu remplit au sein d’un rituel familial par excellence : Noël. Pour dépasser l’idée selon laquelle jouer est une chose légère et anodine, nous avons pris le jeu au sérieux en examinant non seulement les enjeux propres à chaque type de jeux, mais en examinant aussi le statut particulier des comportements qui s’y observent et les attitudes qu'il génère. Si le jeu est donc tout sauf "frivole", comment s'articule-t-il avec le moment de Noël ?

Découvrir l'étude

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Marc-Antoine Morier - Anthropologie & Stratégie

Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences

Contacter Marc-Antoine

Marc-Antoine Morier

"Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent."