Comment les individus vivent-ils la retraite ?

À en juger par le nombre impressionnant de publications sur le sujet, le thème de la silver économie est en passe de devenir un marronnier aussi incontournable que le thème du gouvernement qui s’apprête à “réformer le système des retraites". Pourtant, ces prismes économiques et politiques occultent les facettes principales du sujet retraite. Car, rappelons-le, la retraite est avant tout un problème de retraité. Comment les individus vivent-ils le passage du travail à la retraite ? Pourquoi certains redoutent-ils cette transition quand d’autres l’attendent avec impatience ? Que font-ils de leur retraite en conséquence ? Pourquoi certains continuent de travailler quand d’autres choisissent les loisirs ? C’est à ces questions que nous avons tenté de répondre dans cette étude.

Présentation de l'étude sur demande *

Auteur Marc-Antoine Morier

Éditeur : unknowns études

Année: 2018

Format: print et pdf

Option supplémentaire

Atelier d'idéation

Un atelier animé par nos experts pour mettre en pratique les enseignements de l’étude.

* nombre de créneaux de présentation limités

EN SYNTHÈSE

S'intéresser à la dimension identitaire de la retraite permet d'adopter le point de vue intime des retraités sur leur situation. Car la retraite peut être vécue comme une crise identitaire : tout ce qui a été construit par et pour le travail n'a plus de raison d'exister dès lors que le travail n'est plus là. Autrement dit, le travail est à ce point structurant que son absence interroge, bouscule voire remet en cause. Pour les individus, il s'agit donc de reprendre la main sur une situation inédite. Ainsi, pour résorber la crise, les individus essaient différentes réponses : soit ils essaient de maintenir leur identité professionnelle tout en l'adaptant aux nouvelles circonstances ; soit ils essaient de retrouver une identité constituée en dehors du monde professionnel. La trajectoire de vie des individus et les normes sociales influencent grandement le type de réponse apporté, et donc la manière de vivre sa retraite.

ENSEIGNEMENTS CLÉS

La société accorde moins facilement aux individus le droit à prendre leur retraite qu'avant les Trentes glorieuses : la retraite n'est plus un droit indiscutable parce que méritée, mais un privilège à conquérir et à revendiquer. D’où une forte pression sur les retraités : ces derniers sont sommés de rajeunir, d'être en bonne santé et, in fine, de contribuer à jouer un rôle actif dans la société. C'est l'invention des "seniors" ; véritable modèle du retraité actif. Or, du point de vue des individus, la retraite est vécu comme une crise : le travail est tellement structurant dans la vie que sa disparition peut être difficile à gérer pour les individus, qui, au moment de la retraite, éprouvent ce qu'ils décrivent comme étant des passages à "vide". Pour dépasser cette crise, les individus orientent leur retraite de différentes manières : ils reprennent le chemin du travail ou bien s'en détournent complétement. Dans tous les cas, leur réponse est le fruit d'un arbitrage mêlant nouveaux droits et surtout nouveaux devoirs.

«"J'étais reconnu, j'avais une vie agréable. Je partais toute la semaine. J'avais des hôtels, des restaurants, etc. Tu as quelque chose auquel tu es habitué. Tu avais ta voiture de fonction, t'avais... et tout ça du jour au lendemain il n'y a plus rien". Ancien directeur commercial.»

MÉTHODE D'ENQUÊTE

Nous avons rencontré 15 retraités et sommes revenus avec eux sur leurs trajectoires de vie, leurs parcours professionnels, le passage à la retraite et leur quotidien de retraité. Avec comme point de vigilance les illusions biographiques : parce que les individus ont tendance à rendre cohérent des parcours faits d'accident et de hasard, nous avons pris soin de vérifier chacune des étapes de vie racontées.

Protocole

Revue de littérature

Entretien approfondis avec 15 personnes

Observations

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Marc-Antoine Morier - Anthropologie & Stratégie

Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences

Contacter Marc-Antoine

Marc-Antoine Morier

"Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent."

DEMANDER UNE PRÉSENTATION