Les pratiques ordinaires de gestion de l'argent

Les banques et les institutions partagent une certaine idée de ce qu’est l’argent et de ce que les gens doivent en faire. Ces a priori structurent leurs produits bancaires en amont et le conseil qu’elles diffusent aux individus. Pourtant, le rapport des gens à l’argent ne va pas de soi et mérite d’être investigué. La perception de l’argent et son usage réel sont-ils en adéquation avec les présupposés des banques ? Ces enseignements sont issus de notre enquête sur les usages de l'argent.

Rapport d'étude

8 000 €

Nombre de pages: 73

Auteur Guillaume Montagu

Éditeur : unknowns études

Année: 2016

Format: print et pdf

Options supplémentaires

Présentation

+ 2000 €

La synthèse de l'étude fournie au format .ppt et présentée par l'auteur.

Atelier d'idéation

+ 2000 €

Un atelier animé par nos experts pour mettre en pratique les enseignements de l’étude.

EN SYNTHÈSE

Si les banques et les institutions considèrent l’argent comme un médium neutre devant obéir à certaines normes de gestion, les individus ont d’autres manières de considérer l’argent et de l’utiliser. L’argent a une signification sociale et affective qui contraint son usage autant qu’elle le permet. Dans leur gestion quotidienne de l’argent, les individus doivent alors concilier la préservation de sa signification sociale et leur conformation aux normes de gestion bancaire.

ENSEIGNEMENTS CLÉS

Les banques et les institutions partagent une certaine idée de ce qu’est l’argent et de ce que les gens doivent en faire. Ces a priori structurent les produits bancaires en amont et le conseil qu’elles diffusent aux individus. Ces enseignements sont issus de notre Enquête sur les usages de l'argent. Pourtant, le rapport des gens à l’argent ne va pas de soi et mérite d’être investigué. La perception de l’argent et son usage réel sont-ils en adéquation avec les présupposés des banques ?

«Bon, mes fameux calculs de budgets prévisionnels etc. ça me permet de savoir combien on affecte à quoi etc. mais depuis qu’on a la petite mes trucs marchent plus, ça dérape… je pense qu’on a des dépenses largement sous-estimées d’ailleurs notre conseillère m’appelle pour m’engueuler assez souvent ces derniers temps»

MÉTHODE D'ENQUÊTE

L’enquête de terrain a été conduite entre le 20 juillet et le 7 août 2015 à travers des entretiens semi-directifs approfondis auprès d’un panel de quinze personnes. Ce panel était constitué de profils contrastés, présentant de fortes différences tant en termes d’âge que de cycle de vie, de niveau de revenus et de richesses possédées, de statut marital et de zone de résidence.

Protocole

Revue de littérature

15 entretiens semi-directifs approfondis

Observations au domicile des enquêtés

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Guillaume Montagu - Anthropologie & Stratégie

Après un cursus de recherche en sociologie et anthropologie politique à la Sorbonne, Guillaume a mis ses savoir-faire en sciences sociales au service des entreprises. Il a rejoint unknowns pour s'occuper de la recherche et des études.

Contacter Guillaume

Guillaume Montagu

"La démarche des sciences sociales part du constat que les individus ont des raisons de faire ce qu’ils font. C’est notre rôle de les comprendre et d’expliquer leurs pratiques."

DEMANDER L'ÉTUDE