Votre entreprise vous a fixé un nouvel objectif à remplir : vous devez être heureux ! Les managers du bonheur auraient-ils le don de convertir un idéal en obligation ?

1. Pour les zélotes du bonheur, travailler ce n’est plus gagner de l’argent.

L’essentiel est ailleurs : travailler, c’est avoir l’opportunité d’être heureux. Le lieu de travail permet donc de trouver ce qu’on ne trouve nulle part ailleurs : le bonheur, enfin !

2. Un supplément d’âme qui pèse.

À charge pour les individus d’être heureux au travail. Pour démontrer qu’ils s’y accomplissent, de tendres preuves d’amour sont au programme, qui consistent à faire de nécessité vertu : le labeur, c’est challengeant…

3. Pourtant, certains individus se réalisent ailleurs.

Pour eux, le travail n’est pas l’épicentre de leur réussite : le travail sert seulement à gagner de l’argent. Et ils vont chercher ailleurs - dans leurs activités personnelles, dans leurs réseaux sociaux - des moyens d’être heureux.

4. Et si on se passait du bonheur ?

Les individus ont déjà un travail à réaliser ; pourquoi leur rajouter en plus une obligation existentielle ?

L'étude

#GérerSonArgent

Rester en poste, changer de poste, trouver un poste : enquête sur l'ordinaire de la vie professionnelle

On entend souvent que les collaborateurs quittent leur entreprise parce qu’ils ne sont pas satisfaits de leur poste. Or, en toute logique, si l’insatisfaction déclenchait réellement les départs, les collaborateurs changerait de poste en permanence. Et la fréquence et le volume du turn-over dans les entreprises seraient assurément plus importants qu’ils ne le sont aujourd’hui. Plutôt que de se demander pourquoi les individus changent de poste, on peut se demander pourquoi ils ne le font pas plus souvent alors même qu’ils sont insatisfaits. Par conséquent, si l’insatisfaction n’est pas suffisante pour expliquer les départs, qu’est-ce qui fait vraiment partir les collaborateurs ?

Découvrir l'étude

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Marc-Antoine Morier - Anthropologie & Stratégie

Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences

Contacter Marc-Antoine

Marc-Antoine Morier

"Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent."

Suivez nous à EPIC, la conférence des business anthropologists