L'argent a une odeur (voire plus)

La représentation de l’argent par les banques est celle d’un solde uniformisé. D’une façon bien différente, les individus distinguent leur argent en fonction de sa source et de sa destination. Ce marquage à la fois social et affectif a un impact sur la manière dont ils perçoivent leur argent et l’utilisent.

1. L’argent est marqué¹ par son origine

Sa signification dépend des relations dans lesquelles il s’échange : l’argent que j’ai reçu de ma grand-mère à Noël est différent de l’argent de mon salaire ¹ Viviana Zelizer, la signification sociale de l’argent

2. L’origine de l’argent détermine son usage

Elle conditionne ce qu’on peut en faire. Selon sa provenance certaines dépenses seront autorisées, d’autres non. Aucun tabou par exemple à dépenser ma prime de fin de mois au bar mais il serait honteux d’utiliser l’argent donné par mes grands parents à Noël pour faire mes courses.

3. Mais la banque neutralise l’argent

Parce qu’elle considère l’argent comme quelque chose de fluide et  liquide, la banque ignore l’origine de l’argent et le transforme en un solde abstrait, agrégé et neutre.

4. L’argent des individus et l’argent de la banque

Quand ils parlent d’argent la banque et les individus ne parlent pas de la même chose. Et si la banque prenait en compte la manière dont les individus perçoivent leur argent ?

L'étude

#GérerSonArgent

Les pratiques ordinaires de gestion de l'argent

Les banques et les institutions partagent une certaine idée de ce qu’est l’argent et de ce que les gens doivent en faire. Ces a priori structurent leurs produits bancaires en amont et le conseil qu’elles diffusent aux individus. Pourtant, le rapport des gens à l’argent ne va pas de soi et mérite d’être investigué. La perception de l’argent et son usage réel sont-ils en adéquation avec les présupposés des banques ? Ces enseignements sont issus de notre enquête sur les usages de l'argent.

Découvrir l'étude
Contenu payant

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Guillaume Montagu - Anthropologie & Stratégie

Après un cursus de recherche en sociologie et anthropologie politique à la Sorbonne, Guillaume a mis ses savoir-faire en sciences sociales au service des entreprises. Il a rejoint unknowns pour s'occuper de la recherche et des études.

Contacter Guillaume

Guillaume Montagu

"La démarche des sciences sociales part du constat que les individus ont des raisons de faire ce qu’ils font. C’est notre rôle de les comprendre et d’expliquer leurs pratiques."