Le jeu au service des individus

Noël est une réunion familiale qui réactive de vielles habitudes : chacun sa place, chacun son rôle ! Nécessaire pour la réussite du rassemblement, cette règle est pourtant difficile à endosser. Le jeu offre néanmoins aux individus une alternative  pour réconcilier réussite de Noël et expression de soi.

1. Noël en famille : une place et un rôle à respecter

Noël est le moment phare de la famille :c’est l’occasion pour ses membres de réaffirmer qu’ils sont alliés les uns aux autres. Pour ce faire, des routines prévalent : chacun occupe une place dans la hiérarchie en fonction de son lien de parenté (« fils de », « sœur de »). Et chacun doit jouer son rôle archétypal historique, attribué par la famille (la fille « prodige », le « parisien » ; etc.)

2. Mais rôles et places ne sont pas toujours évidents à tenir

D’une part, le rôle est obsolète : il privilégie ce qu’ont été les individus et non pas de ce qu’ils sont devenus. D’autre part, la vie familiale n’est qu’une facette des personnes. Les adultes supportent donc difficilement d’être réduits à leur archétype. Mais l’objectif de Noël étant de confirmer l’unité de la famille, chacun doit s’y résoudre, pour éviter de déstabiliser le fragile équilibre familial.

3. Jouer permet de retrouver un rôle plus personnel

Parce qu’il ouvre sur un monde à part, le jeu met les rôles et les places à l’écart. Sous couvert de jouer, il permet de sortir de son rôle familial, il est une soupape pour exprimer sa vraie personnalité ou perturber la répartition habituelle des places. Alexandra raconte par exemple que les jeunes ont battu les adultes au scrabble : « ça remettait un peu en doute les adultes ! »

4. Mais ce jeu de rôle peut parfois être confus

A force de transgressions autorisées, le jeu déborde parfois dans la réalité, quand un des participants remet en cause la frontière entre jeu et réalité. Le jeu est un régulateur de la vie familiale, à condition que tout le monde respecte la convention, et accepte que ce qui se passe dans le jeu doit rester dans le jeu.

L'étude

#GérerSonArgent

Jouer en famille à Noël : à quoi on joue ?

Pour quelles raisons le jeu est-il si répandu dans les familles au moment de Noel ? Pour décortiquer ce qui paraît évident au prime abord, nous avons voulu découvrir quelles fonctions le jeu remplit au sein d’un rituel familial par excellence : Noël. Pour dépasser l’idée selon laquelle jouer est une chose légère et anodine, nous avons pris le jeu au sérieux en examinant non seulement les enjeux propres à chaque type de jeux, mais en examinant aussi le statut particulier des comportements qui s’y observent et les attitudes qu'il génère. Si le jeu est donc tout sauf "frivole", comment s'articule-t-il avec le moment de Noël ?

Découvrir l'étude

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Marc-Antoine Morier - Anthropologie & Stratégie

Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences

Contacter Marc-Antoine

Marc-Antoine Morier

"Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent."