Les pratiques de tri des particuliers

Le sens commun aborde principalement les déchets sous l’angle de la saleté, et justifie la gestion des déchets par le souci de l’hygiène et de la propreté. Or le rapport des individus aux déchets n’est pas seulement pathologique : il est aussi symbolique, social et normatif. Ces variables déterminent aussi les pratiques de gestion des déchets et plus particulièrement du tri et du recyclage. Ces enseignements sont issus de notre enquête exploratoire sur la gestion et le tri des déchets par les individus.

Rapport d'étude

GRATUIT

Nombre de pages: 36

Auteur Marc-Antoine Morier

Éditeur : unknowns études

Année: 2017

Format: print et pdf

Options supplémentaires

Présentation

+ 2000 €

La synthèse de l'étude fournie au format .ppt et présentée par l'auteur.

Atelier d'idéation

+ 2000 €

Un atelier animé par nos experts pour mettre en pratique les enseignements de l’étude.

EN SYNTHÈSE

Les déchets ne sont pas des déchets en soi : ils le sont devenus à la suite d’un processus au cours duquel les individus qualifient des objets en déchets. Ce processus fait intervenir de nombreuses contraintes - parmis lesquelles on trouve la place, l’hygiène, le temps ; etc -  que les individus pondèrent en fonction des situations. Des habitudes prévalent néanmoins qui façonnent les comportements ; ces derniers allant de l’acceptation pleine et entière du devoir de trier au refus justifié et assumé de trier. Toile de fond de ces comportements, la norme sociale valorisant le tri montre néanmoins ses limites : à trop se focaliser sur la dimension idéologique du tri, on oublie les moyens très concrets dans les individus disposent pour s’y conformer.

ENSEIGNEMENTS CLÉS

Le sens commun aborde principalement les déchets sous l’angle de la saleté ; et justifie la gestion des déchets par le souci de l’hygiène et de la propreté.  Or le rapport des individus aux déchets n’est pas seulement pathologique : il est aussi symbolique, social et normatif. Ces variables déterminent aussi les pratiques de gestion des déchets et plus particulièrement du tri et du recyclage.

«Apparemment ça sert à rien [de trier], ils mettent tout dans la même poubelle à la fin. Enfin je sais pas on m’a dit ça»

MÉTHODE D'ENQUÊTE

L'enquête de terrain a été conduite au moyen d'observations et d'entretiens semi-directifs auprès d’un échantillon composé de profils variés : aussi bien des personnes triant le plus possible que des personnes ne triant jamais ; mais aussi des personnes triant dans certaines situations mais pas dans d’autres.

Protocole

Revue de littérature

20 entretiens semi-directifs

Observation in situ

L'AUTEUR DE CETTE ÉTUDE

Marc-Antoine Morier - Anthropologie & Stratégie

Diplômé de l’EHESS, Marc-Antoine a mis ses compétences en sociologie et en anthropologie au service des entreprises. Il a rejoint unknowns en 2017 pour réaliser les enquêtes de terrain en sciences

Contacter Marc-Antoine

Marc-Antoine Morier

"Les sciences sociales offrent des méthodes et des outils pour comprendre les individus. Les utiliser, c’est se donner les moyens de saisir comment et pourquoi ils font ce qu’ils font et disent ce qu’ils disent."

DEMANDER L'ÉTUDE